LEADERS DE LA FORMULA E, DS TECHEETAH ARRIVE À NEW YORK
POUR LA GRANDE FINALE

Versailles, 8 juillet 2019

Comme ces deux dernières années, le circuit est tracé au cœur de Brooklyn, avec quatorze virages et une longueur de 2,320 kilomètres. Il s’étend le long du terminal des ferrys, face aux gratte-ciels de Manhattan.

Actuellement en tête du classement, le champion en titre Jean-Éric Vergne pourrait devenir le premier pilote à conquérir deux titres en Formule E. DS TECHEETAH est également en lice pour être sacré chez les Teams.
Mark Preston, Team Principal DS TECHEETAH : « Le scenario est similaire à celui que nous avons connu l’an passé en arrivant à New York. Cette fois, nous n’allons pas laisser échapper le titre Teams. Perdre de seulement deux points l’an passé avait été une blessure. Nous allons donner tout ce que nous avons pour que ça ne se reproduise pas. Nous voulons faire gagner cette équipe. »

Xavier Mestelan Pinon, Directeur de DS Performance : « Pour la première fois, DS Automobiles est en position de gagner les deux titres au moment d’aborder la finale. C’était l’un des objectifs de notre programme d’électrification lorsque nous avons débuté en Formule E. Nous ferons tout ce qui est en notre pouvoir pour atteindre ce but. Une fois de plus, nous nous attendons à une grosse compétition à New York où la plus petite des erreurs se payera cher. Nous avons des points d’avance, il faudra gérer au mieux cet avantage et faire des courses intelligentes lors de ces deux derniers ePrix. La pression est clairement sur les épaules de nos concurrents. »


Jean-Éric Vergne n°25 : « La saison est passée très vite et nous sommes déjà de retour à New York. Avec l’appui d’un constructeur, nous avons fait un pas en avant supplémentaire. De mon côté, le potentiel de gagner un autre titre est là et l’équipe peut également décrocher un championnat qui lui a échappé l’an passé. Nous n’allons rien faire de différent pour cette finale. Les préparatifs se passent bien et nous abordons la course comme toutes les autres. Au bout, ce ne sont que les points qui comptent. »


André Lotterer n°36 : « Je suis impatient d’être à New York pour faire deux bonnes courses. J’ai été déçu des résultats à Berlin et Berne et je veux inverser la tendance pour terminer la saison. Le titre est encore loin, mais il y a encore beaucoup de points à prendre. Tant que c’est mathématiquement jouable, je vais tout donner pour l’avoir ! »